De la direction financière à la responsabilité d'une communauté de L'Arche

#salariés , #spiritualité , #témoignages , #réflexion
etienne-heriard-copierjpg

Etienne Hériard a osé la reconversion professionnelle : il a divisé son salaire par deux pour être en cohérence avec sa foi. Directeur financier d'une filiale d'un grand groupe international, il a fait le choix de devenir responsable d'une communauté de L'Arche et de se mettre au service des personnes en situation de handicap mental.

Je commence ces jours-ci, avec joie, ma huitième année comme responsable d’une communauté de L’Arche. Il y a encore moins de 10 ans, rien n’aurait pu me laisser imaginer que ma vie allait changer aussi radicalement. Après des études de commerce, j’avais intégré un grand groupe international comme contrôleur de gestion puis comme directeur financier de l’une de ses filiales : un beau début de carrière professionnelle.

 Alors que tout semblait me réussir, se creusait peu à peu un écart entre mes aspirations et ma vie professionnelle. Avec ma femme Agnès nous avons entamé un long discernement afin de découvrir comment être davantage en cohérence avec notre foi.

 C’est au détour de ce cheminement que nous avons rencontré L’Arche. La communauté de Cognac cherchait un directeur. Postuler était une démarche qui impliquait pour moi de prendre un risque, celui de sortir de cette culture familiale qui m’imposait de faire carrière, de réussir socialement. J’apportais mon expérience d’entreprise, mais il me restait tout à découvrir : je ne savais pas qui étaient les personnes handicapées mentales.

 Ce fut une vraie folie ! Nous avons vendu notre maison en région parisienne et avons débarqué avec nos enfants à Cognac. J’ai divisé mes revenus par deux, faisant le choix libérateur d’une vie plus simple. J’ai accepté de vivre un vrai choc culturel, non pas pour fuir l’entreprise, mais pour prendre une autre route.

 J’ai surtout découvert que ce que je cherchais depuis tant d’années se vivait quotidiennement à L’Arche auprès des personnes ayant un handicap mental : une relation sans faux-semblants, dans une amitié confiante donnée sans calcul, sans retenue. Je suis profondément remué par la relation humaine qui se noue avec ces personnes fragiles. La rencontre au quotidien avec Daniel, Jean-Felix, Michèle et beaucoup d’autres, a été pour moi la révélation que la relation empreinte d’une simplicité proche du « cœur à cœur » dont ces personnes fragiles ont le don, est une magnifique école de vie. A L’Arche j’ai choisi de vivre la grâce de la fragilité, celle des autres mais peut-être aussi, surtout la mienne.

 Ces huit années m’ont conforté dans ce choix peu raisonnable ! Nous avons été conduits où nous pouvions porter du fruit et… être heureux. Tout simplement heureux. Chaque parcours de vie est unique et pour moi l’essentiel est qu’il soit un chemin de paix. L’Arche est aujourd’hui pour nous ce chemin vers la paix, un chemin vers Dieu.

Etienne Hériard, responsable de L'Arche à Cognac